Dis, raconte-moi Oujda

Jla vitrine dis raconte moi oujda

Autobiographie de Jean-Louis Azencott

Lorsque Jean-Louis Azencott se décide à raconter Oujda, il nous fait découvrir une petite ville du Maroc d’alors, dans la tiédeur des années soixante. Une bourgade calfeutrée derrière l’écran montagneux de l’Atlas et du Rif, enclavée entre la Méditerranée au nord, la frontière algérienne à l’est, les plaines désolées et arides du sud et de l’ouest. Mais la ville a su penser à son avenir. Environ un million et demi d’habitants l’arpentent aujourd’hui. Elle est devenue un grand centre urbain doté d’une université réputée.
En nous offrant cette oeuvre pleine de fraîcheur et de poésie, Jean-Louis Azencott signe un récit autobiographique bien charpenté, teinté de romantisme, et qui ramène des voix d’ados ensauvagées dans un style graphique très personnel.
L’écriture aisée, vivace et à l’humour décapant, fait de ce récit un témoignage d’une sensibilité extrême. Entre les silences du retrait et les sonorités arabes, son livre illustre un lieu tramé de souvenirs emprunts d’une nostalgie récurrente. Des petits morceaux de vie parmi des personnages haut en couleur. Routes désertes, effrayantes quelquefois et qui conduisent jusqu’aux profondeurs du monde. Une œuvre naïve et attachante.

ISBN 978-2-9536348-1-5
240 pages - 20 €

Acheter Dis... raconte-moi Oujda